La digestion du sang par les moustiques

Voici un article très complet et assez technique décrivant tout le processus de digestion du sang par une femelle moustique. La compréhension du processus de digestion du sang permet la mise au point de technique biologique efficaces anti moustique.

Processus de digestion du moustique

Ne ratez aucun article, inscrivez-vous à la newsletter
Vous pourrez vous en désinscrire à tout moment

moustique digestion sang

  1. Après s’être alimentée en sang, l’abdomen de la femelle moustique synthétise les enzymes protéolytiques qui hydrolysent les protéines du sang en acides aminés libres. Ils sont utilisés comme composants pour la synthèse des protéines de la vésicule vitelline.
  2. Pour le moustique Anopheles stephensi Liston, l’activité de trypsine est entièrement limitée à la partie abdominale  postérieure.
  3. Aucune activité de trypsine se produit avant l’alimentation en sang par le moustique, mais l’activité augmente continuellement pendant près  de 30 heures après le repas, et par la suite retourne aux niveaux de base dans les 60 heures suivantes.
  4. L’aminopeptidase est active dans les régions antérieures et postérieures de l’abdomen avant et après l’alimentation en sang par le moustique. Dans tout l’abdomen, l’activité s’élève de la vitesse initiale d’approximativement 3 unités (UI) par abdomen à un maximum de 12 UI,  30 heures après le repas sanguin du moustique, retombant  par la suite aux niveaux de base dans les prochaines 60 heures.
  5. Un cycle similaire d’activité se produit dans l’arrière de l’abdomen et dans la partie abdominale postérieure du moustique, tandis que l’aminopeptidase diminue son activité dans l’épithélium de l’arrière de l’abdomen, pendant la digestion.
  6. L’aminopeptidase dans l’abdomen antérieur du moustique est maintenu à un niveau bas constant, ne montrant aucune variation significative avec le temps, après le repas.
  7. L’alpha-glucosidase est active dans l’abdomen antérieur et postérieur du moustique avant et à tout moment après le repas.
  8. Dans tous les homogénats de l’abdomen du moustique, l’activité de l’alpha-glucosidase augmente doucement pendant environ 18 heures après le repas, puis augmente rapidement jusqu’à un maximum de 30 heures après le repas, tandis que le déclin consécutif de l’activité est moins prévisible.
  9. Toute l’activité de l’abdomen postérieur du moustique est restreinte à la partie abdominale postérieure.
  10. Selon la durée de temps après le repas, plus de 25% de toute l’activité d’alpha-glucosidase de l’abdomen du moustique se situe dans la partie antérieure de l’abdomen.
  11. Après l’ingestion de sang par le moustique, les protéases sont actives seulement dans la partie postérieure de l’abdomen.
  12. La trypsine est une protéase hydrolytique de base importante et est secrétée dans la  partie abdominale postérieure du moustique sans activation dans la partie postérieure de l’épithélium de l’abdomen.
  13. L’activité de l’aminopeptidase est aussi luminale dans la partie postérieure de l’abdomen du moustique, mais des aminopeptidases cellulaires sont requis pour le traitement des peptides dans les parties antérieures et postérieures de l’abdomen.
  14. L’activité de l’alpha-glucosidase est élevée dans la partie postérieure de l’abdomen du moustique après le repas, en réponse à l’alimentation de sang, tandis que l’activité dans la partie antérieure est consistante avec le rôle de traitement de nectar pour cette région de l’abdomen.

Voir également la Piqûre du moustique tigre.

Ajouter un commentaire