Tour d’horizon des solutions anti-moustique

Il existe beaucoup de méthodes pour le contrôle des moustiques. Selon la situation, une réduction de la source, un contrôle biologique, un larvicide (contrôle des larves de moustique) ou insecticide contre les moustiques adultes peuvent être utilisés pour contrôler les populations de moustiques.

Ces techniques sont accomplies par une modification de l’habitat, telle que l’élimination d’eau stagnante et autres zones de reproduction, les pesticides comme le DDT, les prédateurs naturels (par exemple: les libellules, les poissons mangeurs de larves) et les pièges.

Insectifuges organiques anti-moustique

Ne ratez aucun article, inscrivez-vous à la newsletter
Vous pourrez vous en désinscrire à tout moment

A la suite des rapports publiés sur les effets nocifs du DEET sur les humains, on a commencé à s’appuyer progressivement sur des produits anti-moustiques sans DEET, tout spécialement des insectifuges organiques qui autrefois étaient utilisés en tant que  produits ménagers avant d’être utilisés à présent comme insecticides contre les moustiques.

Prédateurs naturels des moustiques

Libellule anti moustique

nymphe libellule moustique

La nymphe de libellule mange les moustiques à tous les stades de développement et est très efficace pour contrôler les populations de moustiques.

Chauves-souris et Martins-pêcheurs

Bien que les chauves-souris et les martins-pêcheurs soient des grands consommateurs d’insectes, dont la plupart sont nuisibles, moins de 1% de leur nourriture est constituée  de moustiques. Ni les chauves-souris, ni les martins-pêcheurs sont réputés pour contrôler ou même pour réduire de façon significative les populations de moustiques.

Copépodes cyclopoïdes

Quelques copépodes cyclopoïdes sont prédateurs des larves de moustiques dans leur premier stade, pouvant tuer jusqu’à 40 larves d’Aedes par jour.

Des moustiques cannibales

Moustique Cannibale Toxorhynchites

Les larves de moustiques Toxorhynchites sont des prédateurs naturels d’autres Culcidae (moustiques). Chaque larve peut consommer une moyenne de 10 à 20 larves de moustiques par jour. Pendant toute sa période de développement, une larve Toxorhynchite peut consommer un équivalent de 5000 larves de moustiques à leur premier stade et 300 à leur quatrième stade.

Cependant, les moustiques Toxorhynchites peuvent manger toutes sortes de proies, de débris organiques, ou même manifester un comportement cannibale.

Poissons mangeurs de larves de moustiques

Un certain nombre de poissons sont réputés pour manger des larves de moustiques, y compris la perche, le bluegill, le piranha, le poisson- chat, le vairon, la gambusie (Gambusia affinis), le poisson rouge, le guppy et le killfish.

Contrôle biologique des moustiques

Le Bacillus thuringiensis israelensis a aussi été utilisé pour contrôler les moustiques en tant qu’agent biologique (contrôle biologique des moustiques).

Ajouter un commentaire