Le moustique transmet-il le Sida par sa piqûre ?

Il ne faut pas passer sous silence que le virus du Syndrome Immuno-Déficitaire Acquis ou SIDA se transmet par le sang ou le sperme. Ainsi, les moustiques sont des vecteurs de maladie par la prise du sang. La piqûre d’un moustique peut-elle alors transmettre le SIDA ? Si non, pourquoi ? Si oui, comment y faire face ?

Moustique – Sida : et si la personne piquée est infectée par le Sida ?

Ne ratez aucun article, inscrivez-vous à la newsletter
Vous pourrez vous en désinscrire à tout moment

Moustique – Sida ? Comme dans tous les cas, au moment où la femelle du moustique pique une personne malade, il porte le virus du patient. Ça se passe toujours de la même manière si la victime est un sidéen.

En fait, le virus VIH/SIDA est assez fragile pour survivre dans le moustique. De plus, le moustique ne va pas tout de suite trouver un hôte à piquer après avoir eu son repas. Dans ce cas, la réponse à la fameuse question est négative : le SIDA ne peut pas être transmis par la simple piqûre d’un moustique.

Le virus du SIDA ne se transmet pas par la piqûre d'un moustique

Le virus du SIDA ne se transmet pas par la piqûre d’un moustique

Moustique – Sida : pourquoi le virus ne se réplique pas dans le moustique ?

La transmission du virus VIH/SIDA par le moustique fut un sujet de recherche des scientifiques au début. Des recherches ont par la suite prouvé que le virus ne peut pas survivre dans n’importe quel insecte.

En effet, pour pouvoir infecter, il faut que le virus explore les cellules dans le système immunitaire où il se trouve. Les cellules “lymphocytes T4” étant présent chez les humains sont les seules qui sont favorables pour la multiplication des virus du SIDA.

Moustique – Sida : se rassurer que le moustique n’est pas une menace pour le SIDA

Toujours dans le doute ? Une autre explication peut servir comme une preuve afin de bien se rassurer. Etant différent d’une seringue, la trompe d’un moustique possède 2 canaux à sens uniques. L’un sert à absorber du sang et l’autre pour injecter la salive. Le virus du SIDA ne peut pas être présent dans la salive d’un moustique. Donc, le canal salivaire qui est inaccessible par le sang, ne porte pas de virus du SIDA même si l’on suppose que le virus survit dans le moustique.

En outre, il a été prouvé que la digestion du virus se fait au moins de 24h. Par contre, le moustique femelle ne pique qu’après 48h. Les enzymes de l’estomac du moustique sont ainsi capables de détruire la totalité des virus du SIDA.

Le moustique n'est pas une menace pour le SIDA

Le moustique n’est pas une menace pour le SIDA

Si le moustique transmettait le SIDA comme les autres maladies ?

D’abord, les virus qui sont transmis grâce à la piqûre du moustique femelle peuvent demeurer en vie dans le sang ou dans la salive de ce dernier. Ce n’est pas le cas pour le SIDA. En prenant l’exemple des virus portés par les moustiques tigres, la transmission représente un fléau dans les zones introduites par ces derniers.

Ainsi, les fameux virus de zika, de la dengue et de chikungunya sont actuellement très répandus. Leur propagation est très vite et va de pair avec l’expansion continue du moustique dans l’espace. Si c’était le même cas pour le SIDA, le nombre des sidéens actuels serait doublé ou même triplé.

Voir également La piqûre du moustique tigre : les risques et conséquences.

Ajouter un commentaire